INFORMATIONS D’OUEST-FRANCE DU 22 et 23 Avril 2017 par Nicole

Ouest France 22 avril

À propos de l’éditorial d’Ouest-France :

 

L’éditorial, signé de François Régis Hutin, est bien dans le ton dominant du discours médiatique en cette veille d’élections. Comme partout il reflète la panique de la classe dominante devant l’incertitude de ces présidentielles. C’est pourquoi dès le premier paragraphe il affirme que nous sommes devant « un choix qui met en cause l’avenir de notre pays, celui de l’Union Européenne… ». Suit aussitôt l’appel à la solidarité et l’unité nationale, appuyé bien sûr sur le récent attentat des Champs-Elysées qui a provoqué la mort d’un policier. C’est là une fibre qui a fait ses preuves et qu’il s’agit de faire vibrer au maximum.

Si cet éditorial est bien dans la ligne dominante de la presse nationale, écrite, parlée ou audiovisuelle, il n’en a tout de même pas la (très) relative subtilité. Hutin, lui, n’y va pas par quatre chemins. Il y a les bons et les méchants. Les bons, qu’il désigne comme partisans d’une « société ouverte », ce sont ceux qui se prononcent pour les institutions européennes. Quant aux méchants, ceux qui voudraient une « société fermée », ce sont tous les autres, sans distinction, qui ne peuvent amener que les pires calamités.

Si F.R. Hutin n’est pas très subtil, il n’est pas très honnête non plus. Il pratique systématiquement l’amalgame qui, comme on sait, est la méthode classique des totalitarismes. Pour lui l’élection de Trump et le Brexit c’est la même chose. Il écrit par exemple : « On peut donc d’autant moins se laisser aller à un vote où le sentiment l’emporterait sur la raison, comme ce fut, semble-t-il, le cas pour l’élection de M Trump ou pour le Brexit ». Dans le même ordre d’idées il met dans le même sac – celui de la « société fermée » – le Front National et la France insoumise. On peut certes critiquer les positions de Mélenchon. Mais c’est tout de même autre chose que celles de Le Pen. Mais pas pour Hutin.

Pour François Régis Hutin les candidats qu’il appelle de ses vœux seraient ceux des Républicains, de En Marche et du PS (la « société ouverte »), au choix. Il n’est pas sectaire. Seulement, en gros, il s’agirait de reprendre les mêmes. On voit mal comment on pourrait en attendre une « ouverture dynamisante » ! Hutin conclut ainsi son éditorial : « C’est donc là le grand choix historique qui permettrait soit la remise en ordre du pays par une dynamique relance vers l’avant, soit l’enfoncement dans la morosité puis le chaos ».

Mais précisément, la morosité et le chaos nous y sommes. Et ce sont précisément ceux que Hutin voudraient voir élus qui nous y ont conduits.

 

Guyane : accord de fin de conflit signé, paru au Journal Officiel.

 

Le gouvernement a accordé les 2 milliards d’euros supplémentaires demandés par les Guyanais. L’Etat cède gratuitement 250000 ha de foncier à la collectivité territoriale guyanaise et 400 0000  aux peuples autochtones et aux descendants d’esclaves. Aucune poursuite judiciaire ne sera engagée contre les signataires de l’accord. Les derniers barrages devraient être levés rapidement.

 

Grève des éboueurs nantais

Le tribunal administratif de Nantes a ordonné de lever sans délai le blocage des sites des collectes et des tris de déchets. Les syndicats suspendent la grève pendant le weekend end et rencontrent la maire et présidente de la métropole, lundi.

 

Ouest France Dimanche, 23 avril

Venezuela

Des manifestations de deuil silencieuses ont eu lieu samedi soir dans tout le pays contre les violences qui ont fait 20 morts en trois semaines. Des militaires et des policiers surveillent les points d’accès à Caracas.