Ouest-France : le-poid-dit-non-la-fermeture-de-l-hopital-sud

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-le-poid-dit-non-la-fermeture-de-l-hopital-sud-6442349?utm_source=neolane_of_newsletter-generale_mediego&utm_campaign=of_newsletter-generale&mediego_ruuid=955edfe0-35ee-487d-a8f3-fbfb69257d1e_5&mediego_euid=2748490&mediego_campaign=20190713_email_html&utm_medium=email&utm_content=20190713&vid=2748490

La population se mobilise contre la fermeture de la maternité de Dinan

 

Les hôpitaux de Saint-Malo, Dinan et Cancale devraient fusionner au 1er janvier 2020, Les fermetures de services commencent.

Il y a une semaine, le directeur à partir du 5 juillet la maternité de Dinan ne pratiquera plus d’accouchements. Le prétexte est le manque d’anesthésiste.

Déjà, l’Unité de surveillance continue (USC) est fermée afin que les agents aillent renforcer les urgences.

Ce n’est qu’un début.

Pourtant la situation est déjà catastrophique, un médecin détaillant dans la presse la situation : « « J’ai été amené à déprogrammer des interventions à trois jours, car on n’avait pas de prévisions de garde de médecins anesthésistes à certaines dates, « J’ai dû différer à deux reprises une intervention et le séjour dans l’établissement de soins de suite de Véléda à Plancoët. La patiente en a pleuré. On ne peut pas jouer ainsi avec la sécurité. »

Le directeur appelle à « ne pas agiter l’hôpital. Les médecins ne veulent pas travailler dans des conditions de tension ».

Mais c’est le gouvernement qui agite l’hôpital en supprimant les poste, fermant les services à Dinan, voudrait-il nous interdire d’exiger la réouverture de la maternité ?

Des maires et le comité de vigilance ont appelé à une réunion le 1er juillet. Une centaine de personnes y ont participé, le 5 juillet, plus de 200 habitants ont manifesté contre la fermeture, près d’une dizaine de maires des communes voisines y ont participé et ont appelé les habitants à se mobiliser.

Le Maire de Dinan (LR) n’est pas inquiet « L’avenir de la maternité n’est pas remis en question (…) Mais je serai d’une vigilance extrême » contrairement à cette maman qui déclare : « Après l’été, on constatera que le transfert des accouchements s’est bien passé et la maternité de Dinan se transformera en centre périnatal. C’est un premier pas vers la transformation de l’hôpital de Dinan en établissement de proximité : plus de maternité, plus d’urgences, plus de chirurgie. »

Le Député LREM a regretté le manque de concertation.

Pour leur part, les comités du POID de Dinan et Saint-Malo ont sorti plusieurs communiqués condamnant la politique du gouvernement et exigeant le maintien des accouchements à la maternité.

Une nouvelle manifestation est appelée le 12 juillet.

 

UNITE :

Les mamans doivent pouvoir accoucher à Dinan pendant l’été.

Maintien de la maternité de Dinan, réouverture immédiate.

Interview de Mickael GALLAIS secrétaire du syndicat CGT PSA LA JANAIS

En 2016 les manifestations contre la loi El Kohmri avaient été durement réprimées. Un manifestant avait alors perdu un œil par un tir de LBD. Suite à une des manifestations 8 manifestants avaient été interpellés écopant de peines allant des TIG jusqu’à de la prison ferme…..pour participation à un attroupement armé !

3 d’entre eux ont fait appel de ces jugements et les UL CGT, SUD et FO appelaient le 2 juillet à un rassemblement devant le Parlement de Bretagne siège de la Cour d’Appel pour les soutenir.

Parmi les 3 manifestants poursuivis, il y a Fabrice, ouvrier de PSA, et le syndicat CGT était présent au rassemblement, ainsi que le délégué syndical central CGT de PSA Jean Paul MERCIER. Nous avons interviewé le secrétaire du syndicat.

1/Peux-tu nous rappeler les circonstances de l’arrestation de votre camarade et le déroulement du procès en première instance ?

Notre camarade a été interpelé alors qu’il jouait du tam-tam entre des manifestants(es) et des crs.
Il a immédiatement été placé en garde à vue à St Malo car il n’y avait soit disant plus de places à Rennes !!
Et s’il n’y avait plus de places c’est bien parce que la répression est disproportionnée ! Il est accusé d’avoir lancé un projectile. Lors de la 1ère audience il y a eu cette phrase “mythique” de la part de la justice : ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de preuve qu’il n’a rien lancé” !!
Quel est le but de cette justice qui prononce de la prison ferme pour avoir joué du tam-tam lors d’une manifestation si ce n’est tuer les mouvements sociaux de celles et ceux qui se mobilisent pour des avancées sociétales profitables à toutes et tous.

2/quelles sont tes impressions au sortir de l’audience de la Cour d’Appel ?

A la sortie de la cour d’appel, la 1ère impression a été qu’une partie de la justice semble avoir pris du recul par rapport à la 1ère audience. Un exemple avec cette phrase : cela parait difficile de lancer un projectile en jouant de cet instrument ! Mais nous ne sommes pas dupes, cela ne veut pas dire qu’il sera relaxé !

3/ il y a multiplication des attaques contre les syndicats, contre les manifestants qu’en penses-tu ?

Je suis militant à La Cgt depuis quasiment 15 ans, j’ai donc eu le temps, malheureusement, de voir et subir la multiplication des attaques ! Il y a beaucoup d’exemples : nos 9 camarades de La Cgt Psa Poissy, les postiers(es) du 92, les infirmiers(es), la militante d’Attac… Les forces de l’ordre, (police, crs, gendarmerie…) seraient- elles le bras armé du gouvernement lui-même déjà violent ?