INFORMATIONS D’OUEST France avril-mai 2019

Of 31mars
Gaza
Des milliers de manifestants pour le droit au retour et pour la fin du blocus israélien
France
Enseignement : des milliers parents et d’enseignants ont manifesté contre l’école de la confiance de Blanquer
Gilets jaunes ; 700 personnes à Rennes ; des heurts ont éclaté avenue Janvier

OF 1er avril : rien de notable

OF 2 avril
Algérie : Bouteflika annonce qu’il démissionnera avant la 28 avril qui est le terme de son mandat

France
Augmentation de 5,9% des tarifs règlementés d’électricité

OF 3 avril
Algérie : Bouteflika met fin à son mandat
Royaume uni ; brexit : faut-il demander un 3° report de la
France
Grève des éboueurs à Lyon depuis 3 semaines pour une meilleure rémunération et l’amélioration des conditions de travail. Aujourd’hui les salariés du privé ont rejoint la grève

OF 4 avril
Royaume Uni brexit : rencontre May-Corbyn pour une déclaration permettant de sortir en douceur de l’U E
France
Surpression de la taxe d’habitation en 2020

OF 5 avril
France
Logement : 63000 logements défectueux dans le Centre Bretagne (d ‘après la fondation abbé Pierre)

OF 6 avril
Royaume Uni T. May souhaite retarder au 30 juin la date de départ de l’UE Algérie des millions de manifestants hier sur le mot d’ordre : qu’’ils partent tous

France
Grève de la fonction publique le 9 mai à l’appel de tous les syndicats

OF 7 avril
France
Gilets jaunes : 23 500 ont manifesté en France samedi denier

OF 8 avril
Royaume Uni TH.May déclare ON quitte l’UE avec un accord sinon on ne la quitte pas

France : des milliers d’Algériens manifestent à Paris et dans des villes : contre le système

OF 9 avril
Royaume Uni : brexit : May demande un report le plus long possible En cas de refus le R U quitterait l’UE vendredi sans accord négocié
France
Emploi
Suppression d’emplois : 1 6000 dont 700 en France à la Société générale et 129 à Bébé confort Conclusions du grand débat ; E Philippe retient la baisse des impôts, la proximité, la démocratie et le climat

date de sortie de l’UE

OF 10 avril
Royaume Uni T. May négocie un nouveau report
Israël : des premiers résultats des législatives, Netanyahou est le mieux placé

OF 11avril
Israël, Netanyahou vainqueur des législatives entame son 5° mandat
France
Enseignement ; la suppression des filières à partir de la seconde oblige les élèves à choisir trois spécialités parmi celles qu’a retenues chaque établissement (au maximum 12)

OF 12 avril
Royaume Uni ; brexit la date de sortie de l’UE est reportée au 31octobre

OF 13 avril
Algérie : nouvelle manifestation à Alger et dans les villes
France
Appel à la grève dans la grande de distribution les 19 et20 avril (Pâques)
Bretagne : ouverture de 120 postes de professeurs des écoles contre 230 l’an dernier

OF 14 avril : rien de notable

OF 15 Avril : rien de notable

OF 16 avril
France

ND de Paris ravagée par un incendie
Carburants ; les prix continuent à monter
3 mosquées à Rennes couvertes de tags insultants

OF 17 avril : rien de notable
OF 18 avril
France
Fin des tarifs réglementés du gaz en 2020 et 2023

OF 19 avril

France
Les permis miniers du Centre Bretagne sont annulés
Forfait scolaire accordé aux écoles publiques : il est question de l’attribuer à Diwan

OF 20 avril
Algérie : la mobilisation ne faiblit pas : manifestations dans les villes vendredi

OF 21 avril
France
Gilets jaunes : LE nombre des manifestants a faibli : 28 00 avec un repli certain dans les villes de l’Ouest : une vingtaine à Rennes

OF 22 avril France

Emploi : 14 magasins C et A (prêt à porter) vont fermer menaçant 120 postes

OF 23 avril : rien de notable OF 24 avril
France

SNCF : grève aujourd’hui du personnel de restauration qui demande à être rattaché à la convention collective du transport ferroviaire

OF 25 avril
France
Emploi Des magasins Castorama et Brico dépôt vont fermer supprimant 800 postes Gilets jaunes ; rassemblement interrégional demain à Rennes

OF 26 avril
France
Conférence de presse de Macron Il annonce une baisse de l’impôt sur le revenu, maintient le refus de l’ISF, veut diminuer le nombre de parlementaires, crée un conseil de défense écologique, réindexe les retraites de moins de 2000 euros sur l’inflation

OF 27 avril
Algérie ; 10° vendredi de manifestation
Suède
Grève de la compagnie aérienne SAS qui touche 170 000 passagers France
Électricité : hausse de 5,9%
SNCF : suppression de 200 emplois dans le fret.

Des maires contre la loi Banquer, veulent garder leur école Médecine : le numerus clausus est augmenté de 10%

OF 28 avril
France
Gilets jaunes : 6 à 700 personnes ont manifesté dans le Sud de Rennes, samedi 27.
OF 29 avril
Espagne : victoire des socialistes aux législatives mais pas de majorité
France : suppression de l’école Nationale d’Administration qui forme les hauts fonctionnaires

OF 30 avril
Edouard Philippe fixe le calendrier des lois Réforme de l’assurance -chômage : juin

Lutte contre la fraude fiscale
Retraite par points : juin
1er conseil de défense écologique : mai Réforme constitutionnelle : juillet

OF 2 mai
France
Auchan vend 21 magasins menaçant 7 à 800 emplois
Pilotes de ligne : grève du 14 au 16 mai contre la réforme de leur caisse de retraite Venezuela ; situation confuse entre Madura et Gaido

OF 3 mai
Maison de service public ; elles regroupent les services publics supprimés et se développent

OF 4 mai 2019
Européennes ; 15O1 candidats en France

OF 7 mai
France
Grève des fonctionnaires le 9 mai

Carburants : les prix continuent à monter
Construction de 3 collèges publics au Sud de Rennes ; Rénovation du collège de Mélesse

OF 8 mai
Elections européennes au Royaume Uni le 23 mai France
Emploi
Air France : suppression de 465 postes au sol

OF 9 mai

France
Européennes : 4 listes Gilets jaunes
Réforme de la fonction publique ; recruter plus de contractuels ; contrat de projet de 6 mois ; rupture conventionnelle individuelle ; horaire hebdomadaire : 35 heures

OF 10 mai 2019
France
Privatisation aéroport : projet gelé pour le moment
Européennes : Le Gargasson et Tual présentent la liste France insoumise après les congés, liste indépendante
Grève du 9 mai ; 250 000 manifestants selon la CGT ; 3000 à Rennes

OF 11mai
France
Emploi : entre 2015 et 2020, la Société générale a supprimé 709 POSTES et 50 agences

Of 12 mai
France
Gilets jaunes : 18 600 manifestants
OF 13 mai : rien de notable
OF 14 mai 2019
France
Emploi : Air FRANCE : Suppression de 465 postes et du vol Quimper-Paris

OF 15 mai
Royaume Uni May présentera l’accord du brexit au Parlement début juin France
Emploi : Bébé confort, moins 129 postes
Carrefour. Mons 3000 emplois
SNCF : aménagement de la line St Brieux-Loudéac
Fête de la Bretagne : Le conseil régional lui alloue 7OOOOO euros

OF 16 mai
France
Electricité : Hausse de 5,9% à partir du 1er juin
Emploi
Auchan ferme 21 magasins en France et presque tous en Italie Groupama recrute 300 personnes

OF17 mai
France
Baisse légère du taux de chômage à 8,4%

OF 18 mai 2019

France
CGT. Martinez réélu à sa tête
Création d’emplois
Aéronautique et Espace ont besoin de 15 000 emplois SNCF recrute 4500 employés en CDI

OF 19 mai

4 500 Profs ont manifesté à Paris contre la réforme Blanquer (école de la confiance et bac) Gilets jaunes : faible mobilisation ; manifestation à Rennes

OF 20 mai 2019

Grève mardi au Ministère du travail, appelé par tous les syndicats pour la création de postes et l’amélioration des conditions de travail

OF 21 mai
Ford veut supprimer 5000 emplois en Europe

OF 23 mai : rien de notable
OF 24 mai
France
Emploi : Saumon Movi à Landivisiau supprime 106 emplois sur 272

OF 25 mai
Royaume Uni T.MAY annonce sa démission pour le 7 juin

OF 26 MAI
Diwan réclame le forfait scolaire

OF 27mai
France
Européennes : résultats connus Participation : 51%

Of 28 mai
Bretagne, elle est partagée entre le Rassemblement national et L R E M

OF 29 mai
Emploi : Suppression de 1044 emplois à Général Electric

OF 30 mai
Royaume Uni la quasi- faillite de British steel menace 4500 emplois Algérie : Fafhar militant des droits de l’homme est mort en détention

OF 31 mai
France
General Electric : derrière la suppression d’emplois, les syndicats redoutent la délocalisation Grèves : urgences dans l’ouest et France Bleu contre le rattachement des stations à France3 Emploi : LDC agroalimentaire à 100 postes à pourvoir

OF 31 mai
France
Electricité, la hausse de 5,9% entre en vigueur demain

contribution à la discussion d’un syndicaliste d’Enedis.

Depuis la privatisation d’EDF (août 2004) le prix de l’électricité n’a eu de cesse d’augmenter. Le gouvernement vient de décidé – suivant la proposition de la CRE* – d’augmenter de 5.9% TTC les TVR** d’électricité au 1er juin 2019.

La moitié de cette hausse est liée à l’application de loi NOMĒ*** de 2010 et à l’ARENH****. Cette loi permet aux concurrents d’EDF, (TOTAL, ENGIE, ENI….) un accès privilégié au quart de la production d’électricité nucléaire produite par EDF plafonnée à 100TWh/an. L’ARENH a fixé le prix du Mégawatt à 42€, prix n’a pas évolué depuis 2012.

Mécanique absurde ! Imaginez un constructeur automobile, Peugeot par exemple, obligé par la loi de revendre, en dessous de son prix de construction, le quart de sa production de véhicule à son concurrent Renault pour que ce dernier puissent les revendre à son prix et à son profit. Voilà les conditions absurdes de mise en concurrence décidées par l’État dont l’élément central est l’ARENH.

Au cours de l’année 2018 le prix moyen du mégawatt sur le marché libre était à 60€. Les concurrents d’EDF se sont donc précipités pour bénéficier d’un prix du Mégawatt, via l’ARENH, inférieur au prix du marché de 18€ si bien que le seuil de 100TWh a été largement dépassé (133TWh) mais écrêté à 100TWh. En conséquence les concurrents d’EDF, ont dû pour les 33TWh de différence se fournir au prix de marché.

L’ouverture du marché de l’électricité profite exclusivement aux concurrents d’EDF qui bénéficient d’un droit de tirage de 100TWh/an à un prix très compétitif : 42€/MWh. Droit de tirage qu’ils proposent d’augmenter ou mieux de supprimer le plafond de l’ARENH.

La loi NOMĒ impose que les TVR soient fixés à un niveau qui puisse être contesté – comprenez concurrencé – par eux. En d’autre terme un prix de l’électricité trop bas ne permet pas aux concurrents de s’implanter, de concurrencer l’entreprise historique et de lui prendre des parts de marché. Conséquence pour que la concurrence libre et non faussée ‟fonctionne” il est impératif d’augmenter les tarifs.

L’ouverture du marché de l’électricité profite exclusivement aux concurrents d’EDF, chaque augmentation des tarifs améliore leur implantation en même temps qu’elle augmente leurs profits.

L’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité au 1er juin va pénaliser tous les consommateurs résidentiels abonnés au tarif bleu d’EDF, soit 25 millions de foyers, ainsi que 3 millions de petites entreprises. Cette augmentation est estimée à 85 euros par an pour un foyer qui se chauffe à l’électricité.

L’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité va fragiliser, d’avantage encore, l’entreprise historique EDF.
La seule logique conforme aux intérêts de la population consiste purement et simplement à renationaliser EDF en une entreprise intégrée : production, transport, distribution.

Cette exigence – renationalisation – se heurte aux directives Européennes et aux règles de concurrence libre et non faussées.
Exiger la renationalisation d’EDF c’est exiger de rompre avec cette Europe, de rompre avec ses institutions.

*CRE : Commission de Régulation de l’Energie
**TVR : Tarif Vente Régulé
***NOMĒ : Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité

****ARENH : Accès REgulé au Nucléaire Historique

Rassemblement de postiers grévistes à Rennes

Que manque-t-il pour gagner sur les revendications ?

Vendredi une centaine de postiers en grève se sont rassemblés à Rennes à l’appel de leurs quatre organisations syndicales (CGT, FO, Sud et CFDT) pour défendre leurs revendications contre la destruction du métier de facteur et la détérioration sans précédent de leurs conditions de travail découlant des réorganisations mises en œuvre par la Poste et le gouvernement.

Venus d’une vingtaine de bureaux d’Ille et Vilaine et des Côtes-d’Armor, mais aussi du Morbihan et du Finistère, les postiers se sont d’abord regroupés à la poste centrale de Rennes pour des prises de parole des organisations syndicales avant de partir en manifestation et la tenue d’une Assemblée générale.

Parmi tous les facteurs présents, tous se félicitent de l’unité réalisée pour ce mouvement de grève, plutôt bien suivi dans de nombreux bureaux, comme celui de la Mézière menacé de fermeture. C’est plus que lors d’une précédente grève le 26 avril. Tous sont unanimes aussi sur les revendications avancées dans l’appel à la grève par les quatre syndicats, notamment le refus des « tournées sacoches », de la pause méridienne obligatoire, mais aussi des îlots, des journées à rallonge et de la précarisation qui découlent de cette nouvelle organisation.

« La baisse du volume de courrier, si tant est qu’elle existe, ne doit pas se faire au détriment du service public et des conditions de travail. Avec ces réorganisations le facteur ne devient plus qu’un distributeur et le métier de facteur est cassé », explique Pascal. «Le nombre de tournées a diminué mais elles sont devenues plus longues, avec des dépassements d’horaires qui atteignent une heure voire une heure et demie parfois », dénonce Laurent venu de Guingamp.

Cette casse du métier de facteur a déjà été à l’origine de nombreuses grèves et de mobilisations en Bretagne et dans toute la France ces derniers mois. Des conflits parfois longs comme ces 132 jours de grève du bureau Crimée à Rennes l’an dernier, qui ont permis parfois de repousser ou d’annuler certains effets des restructurations. Mais elles sont restées isolées, éparpillées et, chacun en est conscient parmi les grévistes, n’ont pas permis jusque-là de faire reculer la Poste et le gouvernement.

« La mobilisation est incontournable. Le mécontentement est partout. Il nous faut préparer dans l’unité les conditions d’un rapport de force et obliger nos fédérations à enclencher un processus national. Tout est possible si nous prenons nos décisions dans l’unité », a lancé à la tribune du rassemblement un responsable CGT.

Comment préparer les conditions d’une grève dans l’unité qui permette de faire prévaloir les revendications ? La question a été au cœur de plusieurs interventions lors de l’assemblée générale, malgré les tentatives de division qui n’ont pas manqué. « Il faut que la grève soit utile et efficace. Notre AG doit être l’occasion de faire des propositions dans ce sens et de les voter », a déclaré Alan.

«La mobilisation d’aujourd’hui ne suffit pas, il faut que nous soyons tous ensemble dans l’action, donner des perspectives collectives de mobilisation et donc décider ici ce que l’on fait », a renchéri Philippe.

Un appel des salariés grévistes à l’ensemble de leurs collègues, recensant les bureaux représentés et rappelant que l’unité des facteurs et de l’ensemble des syndicats sur les revendications est la clé pour gagner, a été suggéré. Un appel qui permettrait d’engager la discussion, de poursuivre la mobilisation et de s’adresser aux fédérations syndicales pour qu’elles appellent ensemble à la grève. Ne serait-ce pas en effet la voie à suivre ? Correspondant TT

Tract du syndicat CGT du CHU de Rennes

“C’est une marque de la situation, après la grève de la clinique St Gregoire, après les débrayages dans les EPHAD, les personnels du CCP, avec la CGT appellent à la grève le 25 avril. Partout les salarié(e)s se réunissent, définissent leurs revendications parce que la situation est insupportable. Alors ne faut il pas l’unité, pourquoi ne pas réunir des délégués de chaque service de l’hopital, avec les syndicats, pour discuter et décider la grève de toutes et tous ? Nous publions donc le tract du syndicat CGT du CHU qui nous est parvenu.”

 

grève CCP 25 avril

ENTRETIEN AVEC MARIE CHRISTINE ARIBART

Déléguée syndicale central CGT chez Monoprix

 

Question    En s’appuyant sur la casse du code du travail organisée par le gouvernement Macron et ses prédécesseurs, le patronat de la grande distribution méne une offensive brutale contre l’emploi et les droits des salariés du commerce, licenciements, franchise, travail de nuit ou du dimanche, peux tu nous présenter la situation dans les grands groupes ?

 

Réponse    Les ordonnances Macron publiées après le conseil des ministres du 23 septembre 2017 sont une des plus dévastatrices réformes du code du travail de ces dernières années. Les négociations sur la mise en place des nouvelles institutions représentatives, les CSE (Comité  Sociaux  et Economiques) viennent de se terminer. Avant les ordonnances Macron à Monoprix, dans les établissements de  50 salariés à  74 salarié(e)s ils y avaient 7 délégué(e)s titulaires, maintenant  il y en aura plus que 5. C’est une régression sociale sans précédent.

Quand je constate le taux d’absentéisme qui  est en forte progression, ainsi que le nombre d’accident de travail, la direction va se prendre à son propre piège, elle va se couper véritablement des remontées de terrain.

 

La Direction de Monoprix a vendu  depuis fin 2018, les murs de 81 magasins. Mais la vente des murs ne profite pas à Monoprix, car l’enveloppe d’investissement annuelle 2019 est la même que les années précédentes. Monoprix ne bénéficie pas des fruits de la cession des murs, ce qui signifie que Monoprix est aujourd’hui un important pourvoyeur de fonds pour Casino. Cette Direction fait miroiter à ceux qui veulent l’entendre que la participation  au bénéfice des salarié(e)s sera 2,5 fois supérieure en 2019 mais en 2020 que restera-t-il ?

 

D’ailleurs la suite c’est l’annonce au Comité Central d’Entreprise du passage en franchise d’un tiers des magasins (entre 90 et 100) le danger pour ces salariés, c’est qu’ils vont garder pendant 15 mois au maximum les  acquis Monoprix. Cela a commencé avec les deux premiers magasins. C’est insoutenable pour les salarié(e)s d’être pris en otage pour répondre à l’attente des actionnaires. Nous nous opposons farouchement à ces cessions de passage en franchise, les salarié(e)s ne sont pas à vendre.

Aujourd’hui à Monoprix, comme à Casino notre Direction ne se préoccupe pas des salariés. Leur principale préoccupation, optimisation, rentabilité financière.

 

Pour la négociation annuelle obligatoire (NAO), malgré les bons résultats de Monoprix, la direction a généreusement donné des miettes aux employé(e)s, 1% d’augmentation générale, alors que les salarié(e)s demandent une vraie augmentation de salaire. Le moins que l’on puisse attendre d’une rémunération c’est qu’elle nous permette de vivre dignement et non de survivre.

 

Quand on sait que Monoprix a encaissé plus de 66 millions d’euros d’allégements de cotisations 2018, et ils ont versé 587 millions de dividende à l’actionnaire en 2017et combien en 2018 Monoprix a –t-il versé ? Les  NAO ont été un dialogue de sourds et de chantage de la part de notre direction. La CGT n’a pas pour habitude de céder au chantage !

 

 

Question   Cette offensive  n’appelle t-elle pas une riposte « toutes ensembles » qu’on soit Casino, Carrefour ou d’un autre groupe, quelles sont les difficultés ? Comment y arriver ?

 

Réponse    Le constat que je fais à Monoprix : certaines organisations syndicales sont des organisations patronales, celles- ci ne sont pas là pour défendre les intérêts des salariés.

 

En ce qui concerne la CGT nous faisons des actions dans les Monoprix, récemment au Monoprix Tolbiac, au Monoprix Versailles au Monoprix La Vache noire ou à celui de Fontenay sous-bois pour dénoncer les conditions de travail, et pour les salaires. Nous allons intensifier les actions pour faire comprendre à la direction que nous demandons le partage de la richesse et pas le partage de la pauvreté.

 

Depuis 2006 nous nous battons contre le travail de nuit, nous sommes continuellement devant les tribunaux. En 2014 Monoprix a été condamné  à payer une astreinte de 750 000 euros à la fédération CGT du commerce.

 

Un nouvel arrêt de la Cour d’Appel en date du 7septembre 2018 a de nouveau condamné Monoprix qui a immédiatement refait avec la CFDT et la CFE CGC un nouvel accord sans tenir compte des considérant énoncés par la Cour et nous aurons donc une nouvelle audience le 7 mai 2019.

 

C’est la même chose pour le travail dans les zone touristiques internationales, un accord signé entre la direction et toujours les mêmes CFDT et CFE CGC. Nous contestons cet accord (audience aussi le 7 mai) la direction doit mettre des moyens de transport à la disposition du personnel et en fait l’accord prévoit que les salarié(e)s, qui devront utiliser le moyen de transport le plus économiques seront remboursés, sur note de frais, une fois par mois, ce n’est donc pas une mise à disposition et ce sont les salarié(e)s qui font l’avance, on ne peut pas accepter.

 

Les victoires que nous avons remportées sur ces dossiers montrent que rien n’est impossible. Il est décisif que les salarié(e)s choisissent des représentants qui les défendent. C’est l’enjeu des combats qui viennent et en particulier des élections au CSE qui auront lieu en octobre 2019

Il y a certaines organisations syndicales  qui accompagnent toutes les décisions de nos dirigeants !

Et puis il y a la CGT qui ne permet pas tout !

C’est vrai que nous refusons le travail de nuit et celui du dimanche, mais ne pas tout permettre ne veut pas dire tout refuser.

 

Informations extraits d’Ouest France mars 2019

12 mars

Brexit : Le Parlement a refusé la sortie de l’Europe sans accord aujourd’hui Algérie : Bouteflika renonce à son 5° mandat au profit d’une constitution soumise à referendum
France

Blanquer renonce à suspendre les allocations familiales aux parents dont les enfants sont absentéistes
Gilets jaunes : I. Levavasseur renonce aux européennes et fonde une association : et plus que jamais

La chute du Diesel menace 5000 emplois
Santé : fermeture de la maternité de Bernay (Eure)

OF 13 mars
Venezuela : coupure d’électricité dans tout le pays

OF 14 mars
Australie : le cardinal Pell, condamné 6 ans de prison pour avoir couvert des actes pédophiles
France
O Faure conduira la liste européenne socialiste

OF 15 mars
Brexit Londres demande le report au-delà du 29 mars

France : Européennes : LRM Nathalie Loiseau, tête de liste

OF 16 mars
France
Fonction publique: suppression de 120 000 postes dont 50 000 pour l’’Etat, plus de mobilité et contrats de mission de 6 ans
Philippot, tête de liste aux européennes pour les Patriotes, scission du Rassemblement national
Allemagne : Ford supprime 5000 postes

OF 17 mars

35O OOO personnes ont manifesté pour le climat ; 6 000 à Rennes

OF 18 mars France

Européennes : Le PS s’allie avec Place publique ; il ne sera pas tête de liste

OF 19 mars
France
Manifestation pour le climat : des violences sur les champs Elysées : 124 magasins pillés. Le préfet de police est démis de ses fonctions
Assurance chômage : le gouvernement veut retirer un milliard d’euros par an

OF 20 mars
Royaume Uni ; Brexit ; May demande un report de la date jusqu’à fin juin France
19 mars 130000 manifestants, journée d’action appelée par plusieurs syndicats Européennes ; la liste PS-place publique sera conduite par R.Glucksmann

0F 21 mars
France
Emploi : Castorama et Brico dépôt suppriment 789 postes d’ici 2020 Fonctionnaires appelés à la grève le 9 mai

OF 22 mars

Royaume Uni : Brexit : la date de départ est retardée au 22 mai France
Emploi : Thomas Cook veut fermer une vingtaine d’agences Hôtellerie et restauration recrutent

Electricité : EDF augmente de 5 à 6% à partir du 3mai
Santé La maternité de Guingamp reste ouverte jusqu’au 31 juillet 2020

OF 24 mars : rien de notable
O F 25 mars
France
La chaine France O (à destination de l’Outremer) sera supprimée en 2020

OF 26 mars : rien de notable

OF 27 mars Algérie

L’armé lâche Bouteflika

OF 28 mars
Royaume Uni, Brexit : T MAY annonce qu’elle démissionnera dès que l’accord de sortie de l‘union européenne, sera voté par le parlement

France

Les fonctionnaires sont appelés à la grève le 9 mai Emploi
Carrefour suppime1200 emplois en 2019

OF 29 mars
Venezuela
Gaido qui s’est auto proclamé président est exclu du Parlement

OF 30 mars
Royaume Uni : brexit l’accord de sortie de l’U E est rejeté pour la 3° fois par le Parlement
Algérie manifestation monstre à Alger : 1million le mot d’ordre : qu’ils partent tous
France
La papeterie Awojosssing près du Mans ferme : 8OO emplois sont menacés

Of 31mars
Gaza
Des milliers de manifestants pour le droit au retour et pour la fin du blocus israélien
France
Enseignement : des milliers de parents et d’enseignants ont manifesté contre l’école de la confiance de Blanquer
Gilets jaunes ; 700 personnes à Rennes ; des heurts ont éclaté avenue Janvier

OF 1er avril : rien de notable