grève des urgences à l’hôpital de Saint-Malo

Mercredi 6 février,

Plus de 300 personnes : personnels de l’hôpital – salariés – usagers se sont rassemblés devant l’hôpital de Saint-Malo à l’appel de l’intersyndicale SUD-CGT-FO, pour sauver les urgences et l’hôpital public de Saint-Malo.

Le personnel des urgences est en grève depuis plus de 3 semaines.

Une infirmière gréviste a répondu aux questions du correspondant de la TT.

» Nous revendiquons des moyens humains, 15 postes de soignants,infirmiers,brancardiers, médecins. Nous revendiquons des moyens matériels. Nos locaux ne sont plus adaptés. Les urgences de l’hôpital étaient prévues pour accueillir 20 000 patients par an. Nous en recevons plus de 40 000. La sécurité de nos patients n’est plus assurée

» Pour nous, le souhait de l’intersyndicale est nécessaire. «

» La fusion prévue par l’ARS des hôpitaux de Dinan et Saint-Malo, nous fait peur. Elle ne nous permettra pas d’obtenir des moyens supplémentaires, au contraire. «

Des salariés et des syndicalistes de Dinan étaient présents au rassemblement.

La manifestation s’est achevée dans le cour du château (la mairie) de Saint-Malo.

Le maire de Saint-Malo, président du comité de surveillance de l’hôpital, invité par l’intersyndicale, ne s’est pas déplacé.

Un appel unitaire, d’habitants de la commune, adressé au maire de Saint-Malo comme président du conseil de surveillance de l’hôpital de Saint-Malo, avec copie à l’ARS, disant : Les signataires soussignés exigent le maintien des trois hôpitaux en hôpitaux de plein exercice et s’opposent à la fusion des hôpitaux de Saint-Malo, Dinan, Cancale, a été diffusé et signé parmi les manifestants.

 

2019févr06 grève_urgences_hôpital_saint_malo_manif

2019févr06 grève_urgences_hôpital_saint_malo_manif2

2019févr06 grève_urgences_hôpital_saint_malo_manif3

 

INFORMATIONS D’OUEST France des 1er et 2 décembre 2018

O F 1er décembre
Allemagne
Emploi : Bayer supprime 12 000 postes à l’échelle mondiale d’ici 2021, soit 10% de ses postes France
Electricité : une hausse de 4 à 8% est probable

OF 2 décembre
France
Gilets jaunes : 75 000 manifestants comptés à17 h. A Paris des incidents violents ont eu lieu sur les Champs Elysées et à l’arc de Triomphe. Il y a eu des manifestations dans nombre de villes bretonnes. A Rennes, 2 manifestations de rue, une le matin (300 personnes) et une l’après-midi (150 personnes). Il y a une barricade de pneus devant le centre des finances publiques bd Magenta.

O F 3 décembre
France
Gilets jaunes : blocage des dépôts pétroliers de Brest et de Lorient. Le préfet du Finistère limite la consommation de carburants, à 30 euros par personne
Macron charge Philippe de recevoir les représentants des partis et ceux des Gilets jaunes à partir d’aujourd’hui.
Santé La moitié des lits a été supprimée en psychiatrie entre 1990 et 2011
Emploi : Sanofi qui a supprimé 4 000 postes depuis 2008 envisage d’en supprimer encore 500

OF 4 décembre
France
Gilets jaunes : de l’entrevue avec Philippe est sorti un débat au Parlement mercredi ou jeudi. Les gilets jaunes bloquent des dépôts pétroliers en Bretagne provoquant la fermeture de stations-services sauf en Ille et Vilaine.
Lycéens : ils protestent contre le manque de professeurs et de moyens et appellent à une grande manifestation vendredi

OF 5 décembre
Royaume Uni Brexit : T May en butte au vote des députés conservateurs et à la décision de la cour de justice européenne qui dit qu’on peut annuler le brexit

France
Santé : maintien de l’inégalité médicale selon les territoires et les spécialités
Gilets jaunes : Les concessions du gouvernement : report des taxes pour 6 mois sont mal accueillies par les Gilets jaunes et les partis d’opposition. Levée des barrages des dépôts pétroliers de Brest et Lorient
Transports routiers :

CGT et FO appellent à une grève illimitée pour une durée indéfinie à partir du 9 décembre Lycéens : Des lycées bloqués et des incidents contre les réformes du gouvernement

OF 6 décembre
France
Enseignement : instruction obligatoire à partir de 3 ans
Gilets jaunes : le gouvernement annule la hausse de la taxe sur les carburants à partir de janvier.
Les Gilets jaunes appellent à manifester samedi à Paris
Bretagne à 5 départements : manifestation à Rennes samedi
Lycéens : appel à une mobilisation générale jeudi et vendredi

Emploi : Sanofi supprime 670 postes en 2 ans en France
Progressistes bretons : 200 personnes à ce jour. La réunion constitutive du 16 décembre risque d’être reportée en janvier
SMIC : + 1,8% en janvier

OF 7 décembre
France
Politique
B. Hamon tête d’une liste citoyenne aux européennes
Lycéens : Manifestation hier à Paris et à St Brieuc de 200 à 300 ; La mobilisation ne faiblit pas : 400 lycées bloqués ou perturbés le 8/12

OF 8 décembre
France
Gilets jaunes : le gouvernement appelle au calme Routiers : ils lèvent leur appel à la grève

O F 9 décembre
France
Gilets jaunes : 136OOO manifestants
Des incidents mais sans l’importance violente de samedi dernier
Manifestations à Rennes samedi : Les Lapins jaunes (aucun chiffre
personnes pour le rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne ; 4000 personnes pour dénoncer le réchauffement climatique

O F 10 décembre
Royaume Uni : Brexit
L‘accord douanier passera devant le parlement mardi
Dimanche : 2 manifestations à Londres, l’une pour le brexit, l’autre contre
France
Baccalauréat : disparition des séries. Le contrôle continu comptera pour 40% de la note finale Paysans : la mobilisation commence aujourd’hui pour une semaine contre la pression fiscale. La moitié des paysans gagne moins de 350 euros par mois.
Une cinquantaine de maires ruraux du Morbihan ouvrent à la population des cahiers de doléances

OF 11 décembre
Royaume Uni : Brexit
Le vote au Parlement de l’accord douanier est reporté.15% des députés conservateurs ont réuni les conditions pour voter une motion de défiance à T. May

France
Gilets jaunes : 1000 arrestations après les manifestations de samedi
Discours de Macron : augmentation de 100 euros de la prime
supplémentaires défiscalisées ; annulation de la hausse de la CSG ;
Blocage de Rennes 2
Lycéens : 450 établissements bloqués ou perturbés, soit plus de 10%
Progressistes bretons : la réunion de constitution est reportée au 20 janvier. Il y a 250 participants à ce jour

OF 12 décembre France

Elections professionnelles : La CGT en tête suivie de la CFDT, FO en baisse mais première dans la fonction publique d’état.
Lycéens : une soixantaine de lycées bloqués dont 31 sur 176 en Bretagne. Manifestation hier à Rennes rejointe par des étudiants de Rennes 2

OF 13 décembre
Royaume Uni brexit : échec de la motion de défiance à l’encontre de T. May France
France Télévision envisage des suppressions de postes
Lycéens se divisent sur le blocage des établissements
Hausse des péages au 1er/2/2019

OF 14 décembre
France
Blanquefort
Ford décide fermer le site : 850 salariés licenciés cet été Rennes 2 débloquée

O F 15 décembre
Royaume Uni Brexit: T. May veut faire voter l’accord par le Parlement avant le 21 janvier France
GILETS JAUNES :

66 OOO manifestants samedi. Ils avancent le mot d’ordre : referendum d’initiative citoyenne Leur action affecte le commerce. A Rennes, 200 manifestants ont circulé pacifiquement dans le centre-ville
Santé : la maternité de Guingamp reste ouverte jusqu’au 7/7/2020

Journée du 14 décembre : 17O rassemblements en France. La CGT appelle à une journée d’action le 18 décembre
Lycéens : Vendredi une soixantaine de lycées perturbés dont 12 bloqués

OF 17 décembre
Royaume Uni Brexit : Des personnalités politiques réclament un second referendum. T May s’y oppose et déclare qu’elle présentera le traité au parlement la semaine du 24 janvier

Of 18 décembre
France
Prime d’activité augmentée de 100 euros en janvier Elle sera versée aux salariés qui gagnent entre 593 et 1807 euros (au lieu de 1424)
Sidérurgie : Arcelor Mittal arrête définitivement les 2 hauts fourneaux de Florange

OF 19 décembre
France
Malaise dans les commissariats en raison de la vétusté du matériel et du
non-paiement des Heures Supplémentaires
Péages : Vinci renonce à la hausse de février
Gilets jaunes : évacuation des ronds-points en Bretagne
Rennes 2 pas de blocage jusqu’aux vacances. Il reprendra la 1ère semaine de cours en janvier

OF 20 décembre
France
Pauvreté : 5millions en 2016. Leur gain mensuel est inférieur à 885 euros
SNCF : suppression de 2086 emplois en 2019. 2000 ont été supprimés en 2017 et 2O18

OF 21 décembre
USA : Trump annonce le retrait des forces américaines de Syrie

France
Enseignement
Lycées : un élève de Première aura 6 matières communes et devra choisir 3 spécialités parmi 12. Les lycées ont reçu la liste des spécialités quasi partout au nombre de 7
Primaire : création de 1800 postes qui permettront de dédoubler les CP et CE1 et d’accueillir les élèves à partir de 3 ans

OF 22 décembre
USA ; Trump retire la moitié des 14 000 soldats en Afghanistan. Le secrétaire d’Etat à la défense Mattis annonce sa démission qui sera effective le 28/2
France
La Poste : des facteurs des Hauts de France veillent sur 19 gares où il n’y a plus de personnel SNCF
Gilets jaunes : 38 600 personnes mobilisées dans toute la France

OF 23 décembre
France
Gilets jaunes : annonce de la naissance d’une coordination nationale afin de « créer les conditions de l’émergence des gilets jaunes dans le cadre institutionnel » ; ils se donnent rendez-vous à Marseille le 5 janvier

OF 24 décembre

Royaume Uni Brexit : J.Corbyn à la tête du parti travailliste annonce que s’il était élu, il maintiendrait le retrait du R U de l’Union européenne
France
Prime d’activité : Son montant sera fixé en fonction du taux d’activité. Elle sera appliquée à 5 millions de salariés au lieu de 3 800000

OF 29 décembre
USA : Trump menace de fermer la frontière avec le Mexique France

Gilets jaunes : certains annoncent qu‘ils manifesteront tous les samedis jusqu’à l’obtention du referendum d’initiative citoyenne
Un nouveau groupe s’est formé : les Foulards rouges
Européennes : le PS et le PCF, chacun de leur côté, appellent à l’union de la Gauche Santé, Sécurité sociale : Les actes coûteux seront moins remboursés

OF 30 décembre France

Gilets jaunes, journée du 29 décembre:12 000 manifestants dans toute la France. Les plus nombreux dans l’Ouest étaient à Nantes (2000) où il y a eu 5 blessés

A Rennes environ 300 personnes ont défilé sans heurt en centre-ville 27 janvier : Marche des libertés soutenue par les Foulards rouges

OF 31 décembre
France
Nouveautés à partir du 1er janvier
Prélèvement de l’impôt
Interdiction des pesticides dans les jardins
Baisse de la CSG pour 5 millions de personnes
Hausse de 0,3% (alors que l’inflation est de 2%) pour la pension d’invalidité, les accidents du travail, le minimum vieillesse

Baisse du prix du gaz : -0,9%
Hausse des timbres rouges : 1, 05 et Verts : 0,88 Hausse des péages : +1,9%

Grève des salariés de catarmor à Saint-Malo

Le 10 janvier 2019, les salariés de catarmor à Saint-Malo, étaient appelés à faire grève pour soutenir la délégation reçue par la direction.

Dans le froid, un cinquantaine de salariés étaient présents pour soutenir la délégation, avec la présence de représentants Syndicat FO35 de l’action sociale, de l’UL FO malouine, et des mandatés CFDT.

Un salarié nous a expliqué :» Ce sont 9 jours supplémentaires (3 jours par trimestre soit 9), basés sur la pénibilité de notre travail qui sont supprimés pour tous.

Ces jours de congés étaient la seule compensation au regard des petits salaires que nous avons.

Avec la suppression des jours RTT et ces 9 jours, une bonne partie des salariés perdront au moins une vingtaine de jours de congés.

Notre amplitude horaire va être diminuée, la direction gratte 10 mn le matin, 10 mn le soir.

Notre travail est basé sur l’accompagnement des travailleurs en situation de handicap, cela nous fait arriver après eux le matin et partir avant le soir.

Tout cela entraîne une détérioration de nos conditions de travail.

Le peu de compensation que nous avions disparaît.

Nous sommes à peu près à 60% en grève.»

On comprend pourquoi le tract d’appel à la grève se termine par : «Ce mouvement pourra être reconductible en fonction des circonstances».

 

Douvrin La bataille de la CGT PSA Douvrin sur la rémunération des heures du week-end fait tache d’huile

“Nous publions volontiers l’information qui est transmise par le syndicat CGT de PSA. En effet elle met en lumière les dégats de la loi Aubry ders 35h qui avait mis fin au cumul des majorations pour heures supplémentaires (heures supplémentaires, de nuit, de week end…) avec les pertes de salaires parfois importantes qui en ont résulté. L’action menée par les syndicats CGT de PSA mérite donc toute notre attention. ”

Forte de quelques succès en justice face au groupe PSA, la CGT de l’usine de Douvrin a créé un précédent au sujet de la rémunération du travail le week-end. Une action nationale a été engagée sur son « modèle » local.

Benoît Fauconnier | 13/01/2019

Depuis quelques années, la CGT de PSA Douvrin est engagée dans un bras de fer judiciaire avec le groupe automobile, avec lequel elle est en désaccord au sujet de certains aspects de la rémunération des salariés à l’usine de Douvrin, qui fabrique des moteurs. Parmi les griefs : la rémunération des équipes de suppléance le week-end. Pour la CGT, la majoration de 50 % doit s’appliquer sur un certain nombre d’heures sur le taux horaire de nuit (donc majoré de 22 %) et pas celui normal, de jour. Le 17 mai 2018, après des recours, la cour de cassation a donné raisons aux salariés qui avaient attaqué en justice, devant le conseil de prud’hommes de Béthune.

Pour PSA, pas de généralisation à tous les salariés

Passé cet épisode judiciaire et forte de plusieurs décisions de la cour de cassation, la CGT PSA Douvrin aurait bien aimé que l’entreprise paye tous les salariés de week-end selon les modalités reconnues par la cour de cassation.

« Même quand la plus haute juridiction de France dit comment payer, ils s’en foutent », note Fabrice Jamart, le secrétaire de la CGT PSA Douvrin. Or, la décision de justice ne s’applique pas à tous les salariés de l’entreprise, mais seulement à ceux ayant testé en justice.

S’appuyant sur les succès de la CGT de PSA Douvrin, onze autres syndicats CGT de PSA et la Fédération nationale de la métallurgie ont demandé à la direction de PSA par courrier le 4 novembre de se conformer à ce mode de calcul pour rémunérer les équipes de week- end de nuit. Refus. C’est pourquoi les syndicats CGT de PSA Caen, Charleville, Douvrin, Hordain, Metz Borny, Mulhouse, Poissy, Rennes, Sept-Fons, Sochaux, Tremery, Valenciennes, et la Fédération nationale des travailleurs de la métallurgie CGT ont assigné le groupe devant le tribunal de grande instance de Versailles le 8 janvier.

Pour Fabrice Jamart, localement, rebelote : il ira le 18 mars plaider devant le conseil de prud’hommes de Béthune trente-huit nouveaux dossiers de salariés qui réclament une régularisation de la rémunération du week-end. Cinq de ces salariés avaient déjà attaqué il y a trois ans. Et comme la loi prévoit une rétroactivité de trois ans, ils remettent le couvert pour les années qui viennent de s’écouler.

Dans le rétro

Le 28 novembre 2016, le conseil de prud’hommes de Béthune donne raison à 45 salariés de la Française de mécanique : 30 qui réclament le paiement d’heures de travail de nuit (prime d’incommodité de nuit) majorées de 22 % au lieu de 21 % par rapport au taux horaire de jour, et 15 autres qui réclament des régularisations sur des heures de travail le week-end « mal payées ». La base de calcul est dans ce dernier cas jugée erronée par le conseil de prud’hommes. Le calcul en question est basé sur des heures effectuées au taux normal, de jour. Alors que pour la CGT, la majoration de 50 % doit être appliquée sur certaines heures après l’intégration des majorations de nuit.

De recours en recours, le 17 mai 2018, la cour de cassation donne raison à trente-deux salariés (pour les dossiers inférieurs à 4 000 €) et confirme le jugement des prud’hommes de Béthune. Treize autres dossiers sont renvoyés devant la cour d’appel de Douai le 28 mars 2019.

En revanche, la cour de cassation casse et annule le jugement des prud’hommes concernant trois salariés qui avaient demandé (et obtenu des prud’hommes de Béthune) un rappel de majoration de 22 % pour les heures effectuées le lundi de minuit à 6 h. Ces trois dossiers seront rejugés par le conseil de prud’hommes de Lens.

Entretien avec un conducteur de Keolis (exploitant du réseau STAR de Rennes)

1) Un mouvement de grève touche certaines lignes du réseau bus à Rennes depuis plusieurs semaines. Peux-tu

nous en rappeler brièvement les raisons (revendications) ? Y a t’il d’autres revendications des conducteurs ?

Alors la base des revendications concerne les conditions de travail et leur dégradation du fait des temps de parcours inadaptés.

En effet, de nombreuses déviations dues aux nombreux travaux à Rennes et à la fréquentation en hausse des bus ne nous permettent plus, à certaines heures et sur certaines lignes, de tenir les horaires.

Du coup nous éprouvons des difficultés à faire correctement notre travail et la clientèle le ressent.
De plus, un manque de dialogue social et de compréhension ont envenimés la communication avec la direction.

2) Aujourd’hui où en est ce mouvement et quelles sont les réponses de Keolis (exploitant du réseau) et de Rennes Métropole (qui a fait une délégation de service public à Keolis)?

Au bout de presque 2 mois de grève, la direction a répondu à certaines des revendications et proposé des mesures comme l’embauche de conducteurs et l’acquisition de bus pour rétablir un niveau correct d’exploitation. Il faut savoir que la maintenance manque de flexibilité du fait d’un manque de bus et que cela dégrade leurs conditions de travail.

Un problème de recrutement se pose également sur le réseau STAR. En effet, Keolis Rennes peine à recruter des conducteurs ou manque d’anticiper des départs en retraite ou des départs volontaires (démission ou mobilité interne ligne B ou contrôle par exemple).

3) Quel est l’état d’esprit des collègues conducteurs aujourd’hui, comment vois-tu la suite ?

Les conducteurs sont plutôt divisés ; certains se contentent de leur conditions sans rien dire et d’autres luttent pour obtenir des améliorations.

Le mouvement dérange tout le monde usagers comme conducteurs et on hâte qu’une solution de fin de crise soit trouvée.

Des propositions ont été avancées par la direction comme le recrutement de conducteurs, l’acquisition de bus, l’obtention d’une prime pour pénibilité due aux conditions de travail mais cela ne règle pas le problème des temps de parcours qui reste le nerf de la guerre. ; Si pas assez de bus et de conducteurs sur 1 ligne : beaucoup de clients dans un bus donc augmentation de la charge et de la surcharge, augmentation des temps de montée et de descente également.

Donc la situation s’améliore quand même avec un dialogue et des propositions mais il faudra rester vigilant sur les temps de parcours

Des réunions auront lieues la semaine prochaine, nous en saurons plus.

Nous voulons alerter sur la réforme en cours dans les Lycées Professionnels

Magali, responsable CGT et Gaëtan, FO, présentent au correspondant de la TT les éléments.

Demain mercredi 19 décembre un rassemblement intersyndical est prévu devant le rectorat de Rennes. Le gouvernement veut supprimer 2600 postes, après avoir réduit de 25% les postes aux concours de PLP ces deux dernières années.
Il veut réformer une nouvelle fois la voie professionnelle, cette fois en lui portant le coup de grâce. En effet, dès la prochaine rentrée :

Les « familles de métiers » remplaceraient les filières professionnelles en classe de seconde, et les élèves perdraient un an de formation (rappelons qu’en 2009, le bac pro est passé de 4 à 3 ans de formation avec la suppression des BEP) ; il correspondrait désormais à une formation d’un peu plus de 2 ans. Comment poursuivre en BTS ou DUT, ou encore à l’Université avec parcours sup, si la formation est encore réduite, en particulier en enseignement général.

Et pas à la marge !
En CAP (12 ou 14 semaines de PFMP) c’est quasiment la moitié des heures (855 ou 838 sur l’ancien cycle) qui sont « remplacées » par 467,5h d’enseignement général.
En bac pro (production ou service), on passerait de 1370h à 995h, du jamais vu !
Ce n’est pas tout, ce nouveau lycée pro Macron-Blanquer impose :
L’ouverture des formations des LP à l’accueil d’apprentis.”D’où la mixité des parcours : l’élève part en apprentissage, son contrat est rompu, il revient en cours de cycle, repart…
La « mixité des publics » : sont regroupés apprentis, élèves, adultes en formation aux contraintes annuelles et hebdomadaires évidemment très diverses.
L’obligation de valider en cours de formation des « blocs de compétences » qui se substitueraient aux diplômes reconnus dans les conventions collectives (le gouvernement satisfait ainsi un vœu très ancien du patronat).
En même temps et en parallèle, la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel », dans son volet
« apprentissage » imposerait l’apprentissage jusqu’à 30 ans, le financement au contrat, l’entrée en formation à tout moment de l’année, la facilitation des ruptures de contrat d’apprentissage (loi travail, plus de recours aux prudhommes), la remise en cause de la validité des diplômes Education Nationale, la généralisation des blocs de compétences…
Enfin le pilotage de l’ensemble de ces dispositifs reviendrait directement au patronat (Chambres des Métiers) et ne serait plus du tout sous contrôle EN.
Après la destruction de l’AFPA, celle de l’enseignement professionnel public. Ce gouvernement n’en finit pas de détruire l’Ecole Publique. Que peut-il demeurer du statut des PLP ? Que peuvent devenir dans de telles conditions des élèves en difficulté ?
Cela nous semble aussi grave que ce qui se passe pour la réforme du bac pour le LGT ; les élèves
de LP sont les premières victimes de parcours sup, ils le ressentent et l’ont manifesté dans la rue. Le gouvernement présente l’apprentissage comme une solution. Nous y voyons une réforme sous l’égide du patronat pour former de la main d’œuvre facile, désarmée et non des citoyens émancipés. Les enseignants sont à leurs côtés. Et c’est pourquoi nous voulons alerter les lecteurs du journal. Mardi 18 décembre 2018.

 

 

 

INFORMATIONSD’OUEST FRANCE de novembre par Nicole

OF 3 novembre
Nouvelle-Calédonie : referendum sur l’indépendance le 4/11
Cooper Standard vend son usine de Rennes à l’Allemand Continental
Hausse du budget de la défense : +5% : amélioration de la vie des militaires ; création de 450 postes.

OF4novembre; riendenotable
O F 5 novembre
Nouvelle Calédonie 57% de NON au referendum sur l’indépendance. Participation de 80%. Il va falloir trouver un statut pour le pays
Iran : dimanche manifestation à Téhéran contre les sanctions administratives américaines
États Unis : mid-term élections mardi : Élection de 36 gouverneurs, 35 sénateurs sur 100 et 435 représentants
France: élections européennes: les 6 conseillers fédéraux socialistes bretons seront candidats aux européennes

OF 6 novembre
Nouvelle Calédonie : Second referendum ? Philippe convoque en décembre une réunion des loyalistes et des indépendantistes
Ascoval reprend le travail
Cameroun, 79 élèves et encadrants sont enlevés dans le Nord-Ouest par une organisation séparatiste anglophone
La hausse des carburants suscite la grogne et nourrit la journée de protestation du 17 novembre. La hausse serait due à la hausse du pétrole.

OF : 6 novembre
États Unis : 22OO gardes nationaux se regroupent sur la frontière mexicaine
France
Santé : le DMP (dossier médical partagé) étendu à 40 millions de personnes en 2022 Les EHPAD bretons réclament plus de moyens

O F 7 novembre
États Unis: mid-term élections: les démocrates regagnent la Chambre des représentants ; Les Républicains restent majoritaires au Sénat (51/49) et chez les gouverneurs
Cameroun : les 79 élèves enlevés hier sont libérés
France
AFPA (formation pour adultes) : 38 sites sur 206 sont supprimés, aucun en Bretagne ; 1541 postes sont supprimés dont 50 en Bretagne

OF 9 novembre
Canada : Bombardier (transports) supprime 5000 postes, sous 10 à 12mois aucun en France

France

Rennes: congrès des départements tentatives de regrouper les instances locales : association des territoires unis ou assises de la décentralisation

Précarisation des seniors ; D’après le Secours Catholique 1/3 a plus de 50 ans et jouit d’un revenu de 540 euros

Passages à niveau : 668 dont 5 dangereux en France. Ils sont en outre couteux. Celui de Médard sur Ille sera terminé en 2020. Entre 2000 et 2016, 122 ont été supprimés

OF 10 novembre

France
Enseignement : appel à la grève de tous les syndicats contre la suppression de 2650 postes (150 en Bretagne)
Rennes, Congrès des départements. Les 2 ministres présents disent que l’existence des départements n’est pas remise en cause

OF 11 novembre
Climat : 1500 personnes ont défilé samedi à Rennes pour le climat

OF 12 novembre
Mexique : des milliers de Guatémaltèques ont dépassé Mexico en direction des USA France
Forum de la paix suscité par Macron : Trump n’y participe pas
Enseignement : 1° grève contre Blanquer à l‘appel de tous les syndicats et

la FCPE contre la suppression de 2650 postes

O F 13 novembre
France
Ariane : suppression de 23OO postes d’ici 2022
PSA fermerait son usine de St Ouen en 2021 ; Ce qui restera sera envoyé à Caen
Journée du 12 novembre : Enseignants, selon le Ministère, 11% de grévistes ; selon les syndicats 25 et 50% en Primaire et Secondaire
Santé : un établissement vétérinaire à Rennes le 3 décembre, muni d’un IRM.

OF 14 novembre

Bac : Blanquer répond N0N à des lycéens voulant passer l’épreuve de math en breton

OF 15 novembre
Royaume Uni
T .May doit faire ratifier l’accord douanier du Brexit par un parlement divisé
France
Energie : des avantages financiers pour apaiser la grogne contre la hausse des carburants 17 novembre : contremanifestation à St Brieuc

OF16 novembre

Royaume Uni: T. May a à faire face à des désaccords sur l’accord douanier (brexit) dans son gouvernement et au Parlement
France
Maires : 49% souhaitent abandonner tout mandat électif

17 novembre : EELV n’y appelle pas
O F 17 novembre
Royaume Uni
T. May face à la défiance de son gouvernement (4 ministres ont démissionné) et du Parlement annonce qu’elle continuera à négocier avec l’U E

France

SNCF : elle annonce la fin de la ligne Morlaix-Roscoff fin 2018

O F 18 novembre
Journée du 17 novembre : 280 000 personnes y ont participé. Une mort et des incidents violents. La rocade de Rennes a été partiellement fermée samedi soir-là. LE mouvement a aussi exprimé son mécontentement à l’égard de Macron

OF 19 novembre
France
17 Novembre : Les Gilets jaunes ont continué leur action dimanche. A Rennes, ils ont bloqué l‘accès au dépôt pétrolier de Vern. LE 1er Ministre a dit qu’il aiderait les Français lors de la transition écologique mais sans donner aucune mesure précise
La Poste est frappée par la diminution des transactions. Les facteurs seront appelés à d’autres missions que la distribution du courrier

OF 20 novembre
Royaume Uni.
Brexit ; les ministres européens ont approuvé dimanche l’accord douanier-

France

Gilets jaunes : la mobilisation a continué dimanche et lundi. Ils ont occupé le pont de Normandie côté Honfleur et aujourd’hui la sortie de St Malo
Congrès des maires ; désaccord avec le gouvernement sur les dotations (plus de la moitié des communes a vu ses revenus diminuer, la fiscalité locale et la loi Notre. E. Macron ne participe pas au congrès.

OF 21 novembre
France
Gilets jaunes. La mobilisation a continué mardi. Des divisions apparaissent entre ceux qui veulent continuer les blocus et ceux qui veulent envoyer des messages sans blocus. Ils appellent tous un rassemblement à Paris, samedi prochain
LA Réunion : violences à partir du mouvement des gilets jaunes
Pôle Emploi : grève contre la suppression de 800 postes
Infirmières : grève et rassemblement mardi devant la préfecture de Rennes
La CGT appelle à une journée de mobilisation, le 1er décembre
Chômage : il ne reflue pas au 3° trimestre. Il est de 9,1%:
PCF : Fabien Roussel auteur du manifeste pour le PCF du XX1° siècle succède à P. Laurent

OF 22 novembre
Justice morte aujourd’hui contre la réforme de la justice Réunion des avocats devant la cité judiciaire

OF 23 novembre France

IUT (Instituts universitaires de technologie) ils veulent développer l’alternance en entreprise F O, LE nouveau secrétaire Yves Verrier est proche de J C Mailly
Grève de plusieurs raffineries Total

OF 24 novembre
Brexit : l’accord douanier est soumis à l’aval des ministres européens dimanche France
Les gilets jaunes se rassemblent à Paris et en province ce samedi
Violences contre les femmes : journée de protestation au jour d’hui
J Y Le Drian créée un mouvement les Progressistes bretons (Breiz Lab)
et annonce qu’il ne sollicitera pas de nouveau mandat
Grève à France3 Bretagne hier, très suivie contre les conditions de travail

OF 25 novembre France

Gilets jaunes : violences sur les Champs Elysées, colère en province. Peu d’incidents dans l’Ouest. Ils sont 106 OOO à avoir manifesté en France. Est apparu le cri : Macron démission
Violences sexuelles contre les femmes : 50 000 manifestants en France à l’appel du mouvement #nous tous, dont 1000 à, Rennes

Ralliement aux progressistes bretons (Le Drian) L. Maillard Méhaignerie, Olivier Alain, Gaël Le Saout, ces deux derniers membres du Conseil régional

OF 26novembre
BRexit l’accord douanier est approuvé par le Conseil européen
France
Progressistes bretons : une demi-douzaine de députés soutient Le Drian. Ils

préparent les élections européennes
Santé : importance en Bretagne des établissements privés : 15 000 lits dans 285 établissements

OF 27 novembre
USA / moins 20000 Postes chez General Motors
France
Hôpitaux de Paris : -800 postes
Gilets jaunes se sont dotés de 8 porte-paroles. Ils ont touché l’activité de l’hôtellerie et les commerces ; Le prix des carburants est à la baisse en raison de la baisse du pétrole

OF 28 novembre
USA: crise de l’automobile, Chrysler et Ford renoncent à construire certains modèles
France
Progressistes bretons : R. Ferrand les rejoint
Discours de Macron : il maintient la taxe sur les carburants mais celle-ci variera en fonction de leur prix : baissera si les prix augmentent, haussera s’ils baissent

OF 29 novembre
France
Gilets jaunes : Blocage hier du dépôt pétrolier de Lorient. Appel à manifester samedi à Paris et ailleurs

La Réunion La ministre annonce des décisions pour calmer la situation : Création de 1500 places en crèche, de 15 centres sociaux de proximité » et une indemnité de 30 millions d’euros
Progressistes bretons Le Pensec (PS) désapprouve ; Chesnais Girard approuve

OF 30 Novembre
France
Gilets jaunes ; avancent des revendications politiques. Ils annoncent aussi des manifestations dans des villes bretonnes le weekend end prochain
Emploi : 274 salariés sont touchés par la fermeture de 96 magasins Heyraud et Texto (chaussures) Progressistes bretons : Le maire de Quimperlé, Quernez ne s’y rallie pas
Santé : la dette des hôpitaux publics bretons se monte à 70 millions d’euros