Réponse au questionnaire de la Commission Exécutive des préretraités et retraités Cgt 35

 

Le POID et ses candidats aux législatives se prononcent pour un gouvernement sans Macron, ni patrons qui prenne des mesures d’urgence en faveur de la majorité, c’est-à-dire le peuple travailleur et la jeunesse. Pour financer ces mesures d’urgence ce gouvernement n’hésitera pas à réquisitionner les milliards que le gouvernement a mis à disposition des banques et multinationales depuis mars 2020, c’est-à-dire pas moins de 607 milliards. Suite à un vote unanime à l’assemblée nationale le 19 mars 2020, un premier pactole de 343 milliards a été mis à la disposition des banques et multinationales sous forme de prêts garantis par l’état et de subventions directes.

Parmi ces mesures d’urgence, et en reprenant l’ordre de votre questionnaire, le POID et ses candidats se prononcent pour :

  1. 1)  L’indexation des pensions de retraite sur le salaire moyen (qui devra être fortement revalorisé ainsi que le SMIC et les minimas sociaux. Les revendications des confédérations syndicales nous paraissent être les bases sérieuses de ces revalorisations.

  2. 2)  Le rattrapage du pouvoir d’achat des retraités particulièrement attaqué depuis 2014, en coordination avec le rattrapage des salaires est une priorité de ce gouvernement pour lequel nous combattons.

  3. 3)  Le POID se prononce pour l’abrogation de la CSG, qui est un impôt, et pour le financement de l’Assurance Maladie par les cotisations sociales. L’augmentation des salaires, des pensions, les embauches massives nécessaires dans un grand nombre de secteurs ainsi que la fin des exonérations de cotisations patronales permettront de donner à la Sécurité Sociale et à ses différentes branches un financement à la hauteur des besoins de la population. Nous sommes pour un retour aux principes de la Sécurité Sociale telle qu’elle a été créée en 1945.

  4. 4)  Concernant le système hospitalier et particulièrement l’hôpital public (dans toutes ses composantes, donc également le secteur psychiatrique), il est dans un état grave de délabrement du fait des politiques menées par les gouvernements successifs de droites comme de gauche, en particulier depuis les ordonnances Juppé en 1995. Un plan d’urgence sera décidé immédiatement avec des embauches massives, des augmentations de salaires des personnels, un plan de formation des personnels nécessaires (dont la fin effective du numerus clausus pour les médecins) et la réouverture de tous les lits, services et hôpitaux fermés depuis plusieurs décennies. Ce plan comporte l’embauche immédiate d’au moins 100 000 personnels dont les 15000 qui ont été suspendus pour ne s’être pas vaccinés. Pour le CHU de Rennes, ce sont 500 emplois nécessaires immédiatement. Embauches immédiates également au CHGR en grande difficulté du fait du manque de lits et de personnels.

  5. 5)  La perte d’autonomie relève du secteur des soins et doit être pris en charge par la Sécurité Sociale, dont les moyens seront nettement améliorés (voir plus haut paragraphe sur le financement de l’Assurance Maladie). Le POID se prononce pour l’abrogation de la loi sur le financement tripartite des EHPAD qui a permis au secteur privé d’acquérir un grand nombre d’EHPAD, et d’enrichir les actionnaires avec les méthodes qu’on a vu à l’œuvre à ORPEA ou ailleurs (loi du gouvernement Jospin le 2 janvier 2002). L’Assurance Maladie doit prendre en charge la totalité des soins et de l’hébergement en EHPAD. Là aussi un recrutement et un plan de

Fédération d’Ille et Vilaine du POID Adresse mail : 35poid@gmail.com http://poid-35.fr/

formation massifs de personnels sont nécessaires. Il faut arriver rapidement au ratio d’un soignant (24h/24) pour un résident. Ce plan implique l’embauche de 100 000 salariés dans ce secteur dans un premier temps.

6) Pour les services publics, ils font l’objet d’attaques permanentes et déjà anciennes de la part des gouvernements successifs, quelle que soient leur couleur politique, dans le but d’offrir de nouveaux marchés aux multinationales en recherche de nouveaux profits. Les salariés et les usagers en sont les victimes, particulièrement les retraités et les précaires. Ces privatisations touchent l’ensemble des services publics gérés par l’Etat, les collectivités locales (commune, département, région) ainsi que les hôpitaux. Fermetures et privatisations (cession directe, délégation de service public…) se multiplient. Le POID se prononce pour la réouverture des services publics fermés ou privatisés, la renationalisation de la Poste et des Télécommunications, de la SNCF, d’EDF et GDF ainsi que le retour au monopole de ces services publics (la mise en concurrence a pour but de les couler). Le POID se prononce pour la réouverture des bureaux de poste fermés, des agences du Trésor Public, des antennes de la CPAM (comme à Villejean Rennes)

7) Le POID est favorable à un ministère qui intervienne sur les besoins des personnes âgées, notamment en impulsant la réflexion et les propositions sur ces questions dans tous les autres ministères.

Vues : 82

Réponse du POID aux collectifs IO en soutien aux exilés

Réponse POID collectif IO soutien exilés Ille et Vilaine.doc

Le POID et ses candidats aux élections législatives de Juin 2022 répondent à l’Adresse du collectif inter-organisation de soutien aux exilé e s d’Ille et Vilaine

Le POID soutient le Comité ouvrier international (COI) qui organise à Paris, les 29 et 30 octobre 2022, une conférence mondiale contre la guerre et l’exploitation, pour l’Internationale ouvrière, précédée d’une conférence internationale de femmes travailleuses. » Des militants et organisations de plus de 50 pays préparent cette conférence mondiale.

Pour le POID la guerre et l’exploitation sont des fléaux inhérents au système capitaliste dont la crise se prolonge en semant guerre, chaos et pillages à travers la planète.

Les populations d’un grand nombre de pays, surtout ceux victimes des guerres et pillages impérialistes sont obligées de fuir leur pays dans les pires conditions pour essayer de survivre dans de moins mauvaises conditions. Le gouvernement français fait partie de ces gouvernements impérialistes qui sévissent sur plusieurs continents et porte une lourde responsabilité en ayant déclenché ou participé à des guerres impérialistes Afghanistan (gouvernement gauche plurielle Jospin), Lybie (gouvernement Sarkozy), Syrie, Mali (gouvernement Hollande). Le POID se prononce pour l’arrêt immédiat des interventions militaires françaises et le retrait des troupes françaises d’Afrique et du Moyen Orient.

Les gouvernements successifs ont mené une politique de discrimination et de répression contre les exilés et immigrés arrivés en France. Les gouvernements de droite et de gauche ont mené cette politique avec zèle : création des centres de rétention administrative (CRA) par le gouvernement Mitterrand (PS, PC, PRG) de 1981, lois anti-immigrés Sarkozy, non rétablissement intégral du droit du sol (loi Guigou 1998) après qu’il ait été supprimé par la droite (loi Méhaignerie 1993), lois Macron- Darmanin. Le POID se prononce pour l’abrogation de toutes ces lois discriminatoires et répressives envers les exilés et immigrés.

Le POID se prononce pour un gouvernement qui prenne des mesures d’urgence en faveur de l’ensemble de la population qui vit de son travail ainsi qu’en faveur de la jeunesse.

La réquisition des 607 milliards versés par le gouvernement (après un vote unanime à l’Assemblée Nationale le 19 mars 2020 d’un premier versement de 343 milliards) doit permettre de prendre des mesures d’urgence en faveur de la population, travailleurs (y compris chômeurs et retraités) et jeunes.

Embauche immédiate de 200 000 salariés dans les hôpitaux et EHPAD

Embauche de 100 000 enseignants dans l’Education Nationale pour dédoubler les classes, remplacer les personnels absents et accueillir l’ensemble des enfants d’âge scolaire quelle que soit leur origine.

Embauche massive dans le secteur social et médico-social et augmentation des places à la hauteur des besoins.

Blocage des prix

Augmentation des salaires et minima sociaux

Construction massive de logements à loyers modérés de qualité pour mettre fin à la spéculation qui sévit dans le secteur du logement. Cela inclut la construction des structures d’accueil pour les réfugiés

Ces mesures doivent bénéficier à l’ensemble de la population qui vit en France quelle que soit son origine en appliquant les principes d’égalité des droits et de non-discrimination.

Le POID et ses candidats aux élections législatives se battent pour un gouvernement au service du peuple travailleur qui prendra ces mesures d’urgence.

Vues : 71